Coyoacan,la ville des coyotes

Coyoacan où en langue azteque : Le lieu des coyotes

Nous partons découvrir la ville de Coyoacan cet après midi. Une fois, la voiture garée dans un parking payant nous partons dans un  petit marché artisanal plein de couleurs avec des produits d’une finesse exceptionnelle.
Nous passons sur la place animée avec la fontaine des coyotes.

Nous nous dirigeons vers la cathédrale, l’intérieur est époustouflant, on vous laisse regarder !

Nous prenons ensuite un petit bus qui effectue un tour de la ville de 40 min pour 70 p chacun. Nous passons devant la maison de Frida Khalo et de son amant le peintre. Les bâtiments historiques qui font la renommée de la ville sont enumérés un par un. Le tour n’est pas folichon, on s’ennuie presque et attendant la fin du tour.

Une fois notre tour effectué, la pluie se joint à nous, nous partons nous réfugier dans un autre marché beaucoup plus grand que le premier.

Il commence à faire un peu faim, notre amie nous propose de goûter le Elote, du maïs blanc recouvert de mayonnaise et de fromage sur lequel on ajoute du Chili ou du sel ou les deux aux choix ! Nous nous régalons ! Emilie est d’ailleurs pris en flagrant délit.

Nous nous dirigeons désormais vers un bar oú une amie d’Anansa fête son anniversaire. Nous profitons de la soirée, goûtons des spécialités mexicaines et écoutons de la musique beaucoup trop fort pour nous permettre de suivre des conversations en espagnol. Nous avons donc du mal à discuter avec les personnes qui nous entourent et il est difficile de lire sur les lèvres une langue étrangère.

Nous passons un super bon moment et quand nous partons nous sommes surpris d’aller dans une autre fête pour un autre anniv. L’ambiance est rock, dans un endroit comme un parking, assez déroutant mais cool ! Encore une fois nous ne faisons pas partie des conversations mais nous observons et apprécions la musique !
Nous rentrons nous coucher vers 2 ou 3h du matin, avec un petit groupe de personnes qui continuent la fête après la fête ! Pour nous, c’est terminé !

Publicités

Teotihuacan, ses pyramides et ses peintures

Aujourd’hui,  Teotihuacan est au programme.

Les fameuses pyramides se comptent au nombre de 3. La pyramide de Queztacoalt, la Lune, le Soleil. Le soleil est la plus grande et la plus haute, c’est celle aussi où le plus de touristes montent.

La pyramide de Queztacoalt se révèle après la visite : un bijou.

De nombreuses sculptures sont préservées.

IMG_2617IMG_2604

IMG_2666

 

Elles représentent un serpent mais aussi un monstre. Une merveilleuse vision de ce que cela pouvait représenter à l’époque.

Nous descendons et continuons sur l’avenue des morts pour rejoindre les deux autres pyramides sous les sons des sifflets de jaguars, hiboux et oiseaux en toute genre.

IMG_2695IMG_2794

Nous longeons les ruines d’une ville qui fut majestueuse à son apogée et qui est maintenant remplie de touristes et marchands qui lorsque nous y prenons attention ressemble à une ancienne procession.IMG_2659

En quelques kms,  nous grimpons à l’assaut de la pyramide del Sol. De petits marches, beaucoup de personnes mais nous prenons rapidement de la hauteur. Au sommet,  nous dominons tout le site et apercevons les villes urbaines alentours.

IMG_2701

Nous nous y reposons quelques minutes autour de papillons qui virevoltent.

Nous descendons et nous approchons de la pyramide de la Luna. Plus petite mais plus charmante. Vous disposez cette fois d’une vue impressionnante de toute l’avenue des morts.

IMG_2662

Pour le clou du spectacle,  la visite des palacios.
Un palais sorti de terre où une salle remplie de piliers gravés d’oiseaux, où des fresques ont été remis au goût du jour. Les couleurs rouges rendent à l’endroit, une réalité qu’il avait perdu.

IMG_2735 IMG_2740

Nous continuons à nous balader et apercevons des peintures anciennes de félins emettant des sons d’où les serpentins sortant de leur bouches.

IMG_2755 IMG_2765 IMG_2758

Quelques fresques et nous voici rapidement à l’intérieur du palais ou de nombreux perroquets sont représentés et ou on aperçoit des piliers gravés autour d’anciennes portes. Mystique !

IMG_2789IMG_2770

La visite se termine dans un petit restaurant où le garçon nous alpague. Sur la route, un petit dessin de rue attire notre oeil.   IMG_2798

Tepotztlan est en fête

Nous nous sommes bien reposés chez notre nouvelle hôte dans le quartier de Echegaray au nord de Mexico City.

Midi approche et voilà qu’elle revient et nous annonce qu’un défilé a lieu dans la ville de Tepoztlan. Une sorte de défilé religieux où environ milles chevaux sont présents pour honorer le saint Siantago.

En route, sans hésitation, nous lui répondons que nous sommes ravis d’y aller.

Une petite douche, nous voilà à Tepoztlan où la pluie rend la circulation difficile. Hé oui, la saison des pluies et l’état des routes peuvent vite cacher des trous. Plouf !

P1040285

La ville où Anansa a vécu toute son enfance.  Elle nous montre son ancienne habition et nous présente à la famille. Agréable moment de présentation et début des visites des lieux car nous mangeons avec toute la famille dans le jardin dans quelques heures.

IMG_2274IMG_2281

Mais pour l’heure, nous trouvons une place pour voir ses fameux cavaliers en tenue traditionnelle. Au loin, nous entendons des pétards. Ces hommes précédent la troupe et annonce leur arrivée. Après une demi heure, les voici qui approchent.
Les pétards retentissent si près,  les femmes en tenue tiennent des étendards religieux ou notre bon saint Santiago a sa part du gâteau.

IMG_2311P1040298IMG_2368

Mais attendez, de nombreux autres cavaliers arrivent et Santiago chevauche avec eux.

IMG_2343

Un moment de bonne humeur autour de chants où « Viva Santiago » retentit mais c’est aussi un moment de sacrifice pour ces hommes, femmes et enfants qui chevauchent depuis plus de 4h au moins. N’oublions pas les chevaux ou mules qui bavent et souhaitent en finir..tout ça en musique !

IMG_2359 IMG_2363  IMG_2480 IMG_2390

IMG_2392 IMG_2488

Nous les voyons passer l’arc de la ville de Santiago de Cuautlalpan et nous repartons pour la maison.

Nous découvrons alors que la maison regorge de richesses.

IMG_2501 IMG_2520 IMG_2523

La préparation du repas bat son plein , alors au menu..chicharonnes ( du graton pour nous..) , un test de différentes salsas sous les regards amusés des mexicains. Une très bonne viande, carnitas accompagné de cactus appelé le naupal. Le même cactus auquel nous avions gouté les figues de barbaries en Tunisie mais ici il mange tout 😀 pas que les fruits. Délicieux. Plein de tortillas et quesadillas en pagaille.

Ici, nous comprenons vite qu’il n’est pas bien vu de refuser de manger nous gouttons de tout. Nos hôtes sont ravis de nos découvertes et nous resservent.

Une petite pause digestive dans le centre de la ville qui est considéré comme un pueblo magico.

Nous nous baladons dans les marchés et optons pour un sorbet à différents parfums. Pour 7, la note se retrouve 70 pesos entourés par des dresseurs de rapaces.

IMG_2543 IMG_2554

Nous approchons d’un édifice extrêmement bien sculpté où de nombreux saints sont représentés ici aussi. L’ex-Convento Domínico de la Natividad mais malheureusement pour rentrer, c’est déjà fermé. On loupe apparement une merveille, nous admirons au moins la façade extérieure.

IMG_2535

 

Nous retournons pour dire au revoir et nous reprenons le chemin du retour. Fatigués mais complètement rassasiés.

Nos premiers pas dans Mexico City

Mexico en visite

Anansa nous propose de se balader dans le centre ville tout près de l’Opéra. Nous acceptons, ce sont nos premiers pas dans la ville de Mexico City. Bienvenue dans l’antre urbaine mexicaine.

Nous pénétrons dans l’Opéra pour admirer l’intérieur puis prenons la direction de la rue commerçante principale. Un petite coccinelle rose sur le bord de la route nous intrigue, ces véhicules sont très utilisés ici. Leur coût est relativement moindre et cela consomme très peu. Une bonne affaire !

La pluie se met alors à tomber et tout le monde y compris nous, se précipitent où ils peuvent le plus souvent à l’intérieur des enseignes des magasins. Un son aigu nous parvient aux oreilles et reste gravé depuis : « Una capa para que no te mojes ». Comprenez ici, des vendeurs sont alors à l’oeuvre pour vous vendre des ponchos plastiques. La business en toute saison.

Nous continuons la route à travers une foule compacte et d’icônes de cinéma ou télévision prête à vous offrir la photo du siècle. Les petits enfants et les grands sont toujours ravis de poser avec leur idole !

Nous attendons un moment puis reprenons la route vers le zocalo.

Anansa nous achète des petites galettes de pate qui se révèlent délicieuses. Un tout petit sec en bouche mais on aime la découverte. Le prix vous permet d’en acheter un bon paquet : la dizaine pour 10 pesos.

La journée n’est pas terminée. La nuit arrive, les lumières s’allument, la pluie se fait continuelle. Nous montons dans le Mirador Torre Latino. La vue est agréable mais que les vitres sont sales. La prise de photos s’en rend bien compliquée.

 

Une autre journée :

Après deux tentatives infructueuses de visiter le bureau de poste soit car on est en week end soit à cause de notre lever tardif. Nous tentons aujourd’hui d’y aller tôt pour le découvrir enfin. Après un petit trajet en transport en commun, nous accédons enfin au palacio postal ou comme le nomme Émilie la célèbre banque gringot, dans l’univers de Harry Potter. Des représentations de dragons surveillent d’ailleurs tout l’édifice, peut être une mise en garde.

Le Batiment est magnifique et l’intérieur est à la hauteur de nos espérances. Nous pouvons seulement accéder à l’escalier et au musée situer sur le coté mais nous ne regrettons pas notre acharnement.

 

 

Un petit bijou près du Zocalo :

Nous viendrons en tout 2 fois au centre ville près du Zocalo. Une deuxième fois, pour retrouver notre ami Yohann. Ce petit français barbu rencontré à Guadalajara avec qui nous avons fait du chemin. Nous allons en direction des ruines de l’ancienne cité maya appelé ici : le templo Mayor.

Il faut savoir que la ville de Mexico City est construite sur un lac, que ce lac a été recouvert et que la ville maya a été rasé pour établir une ville hispanique. Il ne reste que des vestiges de cette civilisation au sein même de la ville. Nous apprenons même que sous la cathédrale se trouve d’autres ruines.

Nous arrivons à l’entrée et nous sommes accueillis assez froidement à cause d’une bouteille d’eau que nous tenons dans la main. Les bouteilles sont interdites même si vous vous déshydratez. Nous déposons les sacs à la paqueteria. C’est gratuit car compris dans l’entrée. Nous suivons le parcours préparé et observons avec admiration. Les fondations qui sortent de la terre. Des statues et inscriptions révèlent des coutumes anciennes. Nous sommes même enjoués d’apercevoir deux grenouilles qui surveillent l’édifice.

 

 

Il vient ensuite la découverte d’un musée très appréciable et bien fait. Toutes ses explications et présentations sont nos premiers élements de culture dans ce monde disparu. Nous partageons ici quelques pièces qui nous font chaud au coeur.

 

Nous reprenons le chemin du retour en transport en commun, les murs sont très décorées et nous apprécions les peintures mexicaines.

Mais pas vraiment le temps de s’attarder en moins d’une heure, nous voici dans les canapés.

Mexico City, tout le charme d’une grande ville

Nous partons de Morelia dans la matinée après un petit déjeuner dans l’auberge de jeunesse où nous avons séjourné.

Mais, la route se révèle longue. Nous nous perdons bien souvent en arrivant aux abords de la capitale, et encore plus arrivés dans la capitale. Nous avions rendez vous avec Anansa à 18h, c’est râpé. Nous devons trouver une solution de repli. Yohan, notre passager 1er classe du véhicule nous propose alors de se renseigner si nous pouvons aller chez ses hôtes français qui résident au Mexique. Ca y est après un coup de fil, nous dormons et mangeons chez eux. Ils sont ravis de nous acceuillir.

Maintenant, encore le même problème se diriger dans Mexico City en plein trafic se révèle un parcours du combattant pendant 3h.. Notre dernier espoir se trouve un automobiliste alpagué à un feu rouge qui nous propose de nous amener dans la rue que nous cherchons. Quelle chance, effectivement après avoir cherché son fiston voilà qu’il nous intime de le suivre. Nous le remercions avec quelques bonbons pour son fils.

Nous séjournons donc une nuit chez un couple français qui ont l’habitude du couchsurfing.

Expatriés depuis 4 ans, ce couple Anne et David ,parent de 2 enfants qui commencent plutôt bien à s’acclimater à leur nouveau chez soi.Nous partageons conversations, pâtes et rires avant l’heure du dodo. Hé oui, c’est la semaine !

Nous partons le lendemain dans l’après midi chez notre amie Anansa. Une mexicaine rencontrée au Canada.

Arrivés, nous frappons et sommes accueillis par plusieurs personnes mais pas Anansa ! Oh non ! Ahahah ! Quelle nouvelle surprise. Nous tentons de demander le wifi en espagnol pour la contacter. Finalement, tout se passe bien.

Notre nouvelle résidence temporaire se trouve être la maison du copain d’Anansa, Alonso. Il fait partie du bande de hard rock, et héberge parfois des bandes au complet dans la maison. Tout ceci explique la présence de tout ce beau monde !

Pendant notre séjour d’une semaine et demi, nous découvrons le monde des fêtes de jeunes mexicains. Nous passons plus de temps dehors que réellement à nous reposer. Entre soirées chez des amis, petite fête de voisinage et un festival de rock. Alex découvre le pogo et défend son corps et son âme dans l’ambiance décharnée. Hihi ! En gros, nous nous sommes bien éclatés !

Nos rencontres phares :

Nous parfaisons notre connaissance avec Anansa et Alonso. Elle nous guide et nous fait découvrir sa ville natale, Mexico et même sa famille.Elle prend du temps pour nous, et nous gardons à présent une vision géniale de Mexico grâce à elle. Merci de nous avoir ouvert ton chez toi , de nous avoir fait découvert ta culture autant au niveau civilisation que culinaire! Nous les attendons avec plaisir sur Paris pour leur rendre la pareille. Un échange de bons procédés entre amis.

Nous rencontrons aussi l’ami du couple, Roberto le cuisinier, futur master chef Mexico qui prépare des mets délicieux à l’aide du grill. Nous dégustons donc des poulets, des saucisses épicées ( hé oui, on est au Mexique), et bien sur de la bonne viande. Merci à lui pour sa bonne cuisine, les discussions que nous avons eu.

Eric qui nous conseille et nous a mis en confiance rapidement dès le premier jour. Merci pour tous les conseils que tu nous as donné.

Un bonhomme nommé Pumba qui nous raconte les légendes qui entoure la ville de Mexico. Celui ci vit dans les barrios de Mexico, dans Tepito. Il nous propose même de visiter ce barrio en sa compagnie nous pourrions survivre dans le milieu. Ah ah ! Il nous raconte aussi que les barrios, une fois que l’on les connait se révèle une vraie caverne d’Ali Baba. Un endroit où nous pouvons tout trouver, des animaux qu’on imaginerait même pas au Mexique et bien sur de la drogue. Il est d’ailleurs en deuil après la perte d’un de ses amis d’une bande rivale. Difficile de réaliser l’ambiance mais nous l’écoutons et le questionnons un bon moment 😉 Merci pour la soirée.

Mexico City, on adhère et vous découvrirez dans les articles suivants toutes nos visites dans cette capitale que nous ne terminerons jamais de découvrir.

Morelia, un plaisir de revoir nos amis

Nous arrivons à Morelia en fin d’après midi, nous tournons et tournons encore dans le centre ville de nombreuses fois avant de trouver l’hôtel backpacker nommé San Fransiskuni. C’est un hostel que nous avons trouvé sur internet et qui semble bien, nous allons voir.

Nous nous séparons en deux groupes afin d’obtenir des informations sur le stationnement de la voiture. Une fois retournés dans la circulation, nous cherchons désormais un endroit ou stationner la voiture pour deux jours consécutifs et pas trop cher. C’est presque mission impossible. Nous trouvons finalement un endroit qui accepte de garder la voiture pour deux jours, cela nous coute 400 p.

Nous préparons nos sacs et nous rendons à pied à l’hôtel.

IMG_2120

Nous payons notre séjour (dortoir 170 pesos par personne, et pour une chambre matrimoniale 330 pesos pour tous les deux). Nous prenons nos quartiers, nous reposons et profitons du wifi. Le temps passe vite, il est tard et nous sortons pour faire des petites courses. Ce soir ça sera hamburgers de jambon avec fromage avocats et mayonnaise, un délice.
Nous passons une nuit paisible. Le lendemain,nous profitons du petit déjeuner compris dans le prix de la chambre. Nous nous préparons un repas pour le midi et partons visiter le centre historique de la ville de Morelia.

IMG_2130P1040214
Nous nous dirigeons vers la cathédrale, elle est impressionnante et vraiment belle. Nous nous procurons un plan de la ville et choisissons nos prochains points d’arrêts.

IMG_2208 IMG_2135

Nous nous dirigeons à présent vers le temple et ancien couvent de San Agustin. Nous passons ensuite devant le palais de justice pour rejoindre la bibliothèque publique.

IMG_2137 IMG_2188

Une fois sur la place, en face de la bibliothèque, nous découvrons de nombreux groupes de jeunes en train de discuter ou de prendre une pause.

IMG_2144

Nous entrons dans l’établissement et restons silencieux dans ce lieu de culture. La bibliothèque est très belle, et semble contenir de nombreux ouvrages anciens.

IMG_2152 P1040239

Juste à coté de celui ci se trouve El mercado de los dulces où nous effectuons un petit tour en goûtant quelques sucreries.

IMG_2168IMG_2169

Ensuite, nous continuons notre chemin, en croisant de beaux bâtiments coloniaux et effectuons une pause repas en face du temple et de l’ancien couvent Del Carmen. Sur la place, nous sommes plus qu’en sécurité, en effet de nombreux CRS  en tenue anti émeute prennent également une pause sur la place.

IMG_2177

Certains d’entre eux dorment ou lisent le journal. Après cette pause bien méritée, nous allons vers un bâtiment imposant, il s’agit du temple de San Jose. L’édifice est imposant par sa grandeur.

IMG_2184P1040280

 

Nous retournons ensuite à notre hôtel car nous avons donné rdv à Pablo, que nous avions rencontré au volcan Paricutin.
Ce soir celui ci nous amène dans les bar de la ville afin de découvrir le mezcal, une eau de vie du coin.

11721354_10153392204321166_1277226738_n 11793141_10153392206256166_1601342251_n

 

11774253_10153389575961166_1233839800_n 11798159_10153389575791166_1394344544_n

Nous profitons de la soirée et nous  allons ensuite dans un autre lieu à la découverte du Pulque, un alcool fameux du Mexique.

11802161_10153392205976166_727184833_n

Nous profitons de l’ambiance et profitons de la nuit tombée pour apprécier les bâtiments en lumière comme l’aqueduc, la funeste de las tarascas, et encore une fois le templo de San Jose.

P1040278
Nous retournons à notre hôtel et disons au revoir à notre ami, pour dormir paisiblement.

Patzcuaro et l’île de Juanitzio

Nous arrivons à Patzcuaro , une ville considérée comme un pueblo magico.

Nous cherchons un endroit où dormir et notre choix se fait sur la posada de los nogales. Nous disposons d’une chambre et de deux lits doubles. Une chambre que nous partageons avec notre nouvel ami.

Nous partons manger dans un restaurant qui semble réservé à une certaine clientèle mais conseillé par notre hotelier Alfredo.

Très bon,  crevettes mélangées dans une sauce piquante. Emilie,prend son fameux poisson pané et Yohann, des pâtes. Nous repartons à l’hotel en taxi, la nuit étant tombée.

20150714_18365620150714_183700

Le lendemain, aprés une bonne nuit de sommeil,  nous partons prendre un petit déjeuner dans le centre de la ville.

IMG_2011

Nous nous baladons ensuite dans le zocalo et marchons à la recherche de site à visiter.

IMG_2012IMG_2015

Une très beau temple que nous confondons un moment avec la basilique est présent sur la plaza San Augustin.

IMG_2016IMG_2019

Ensuite, nous découvrons donc la Balasica de la salud où une sainte est priée pour guérir les maux.  Ici, on achète une sorte de pendentifs représentant la partie du corps à soigner et on l’accroche à un tissu à l’arrière de la cathédrale et l’on prie.

IMG_2022IMG_2025

Pour l’après midi, nous nous baladons sur l’île de Janitzio. Pour un coût de 80 pesos par personne, nous partons directement en lancha pour nous trois seulement. Hé oui, pas le temps de vraiment négocier, Morelia c’est pour ce soir.

IMG_2029 IMG_2037

11801933_10153389575866166_1997866304_n

Arrivés sur l’île, nous rencontrons de nombreux vendeurs et nous découvrons que l’île n’est composé de battisses bien riches. Cela est bien le contraire, de nombreuses maisons non terminées ou des toits manquent ou des fenêtres sont inexistantes.

Nous gravissons les escaliers dans ce petit labyrinthe à ciel ouvert. Nous testons tout de même les poissons sèchés dans l’huile avec un peu de salsa. Une spécialité d’ici que nous apprécions et continuons notre ascension jusqu’au sommet de l’île ou trône une statue gigantesque San Morelos ainsi que quelques canons.

IMG_2069IMG_2084 P1040210 IMG_2085

Nous aurons l’occasion de voir les pêcheurs en groupe de 5, un beau spectacle qui nous est offert en mangeant une quesadilla.

IMG_2072

A 4h, nous rejoignons la terre ferme direction la ville de Morelia où nous avons trouvé une auberge de jeunesse qui parait très sympathique.