Fin du voyage…

28/08/2011 AlexDSC05616
 
Petit déjeuner : croissant jambon et muffins , on arrive vers 12 h. On descend , on suit les gens ,puis une file se présente devant nous , une file de personnes qui passe le contrôle des valises à main par la Guardia National (Policia) , puis un bus nous amène au terminal E. E76 la puerta , de l’aéroport . Un grand bus , on se dépeche car l’heure de decollage de l’avion est passé . on arrive devant la dame qui enregistre les passagers. Il manque 18 passagers de Caracas,  on monte dans l’avion. On s’asseoit et je demande l’heure en français. Très étrange , de voir quelqu’un répondre en français. On a des papiers , « Voucher meal » bon pour repas .on a droit a des sandwichs froids, et boissons en canettes. C’est compris , on mange puis on arrive vers 16 h30 à Orly Paris à l’aéroport.
On doit récupérer nos bagages, mais c’est long car 3 vols sur le meme tourne valise. On attend assez longtemps, pas de trace de mon père, car aucune heure, aucun moyen de contact avec mon père.
Emilie decide de retourner en haut, la ou mon père nous avait déposé . il est la avec la voiture d’Aquarelite. Il nous prend, on part, puis on rentre à la maison.
On trie les bagages , distribue les cadeaux au fur et a mesure. L’heure se fati tard, emilie n’a pas entendu ou vu sa mere depuiis 3 semùaines,  .Je l’amene a Clamart.
C’est tres etrange , la vie redémarre (ordi , tel, sms, voiture, travail) le lendemain au programme.tres bonnes vacances derriere nous.qu’est ce que je l’aime elle me manque déja
28/08/11 Emilie
On a eu un bon petit déjeuner et puis après on est arrivé aux alentours de midi à Madrid on a un peu couru vu qu’on était en retard et les contrôle était rudes, on a pris un petit car pour rejoindre la bonne porte d’embarquement si on était pas stréssé ça aurait pu etre agréable on a fait une grande queue et il y avait des jeunes français devant nous dont une nana vraiment détestable. On a couru pour trouver le terminal et la on a pas attendue pour monter dans l’avion, l’avion attendait quelques retardataires dont nous .
L’avion est partie et à son bord nous ^^ on a demandé l’heure en français comme on avait pas de montre ni de téléphone s’était un peu dur. Dans l’avion de Caracas l’hôtesse nous avait donné un cheque repas pour nous 2 et donc on a commandé chacun un petit repas, s’était bien.
On est arrivé à paris vers 16h et le père de Alex devait venir nous chercher mais sans téléphone dure de se retrouver, on a opté pour aller là où il nous avait déposé et on l’a retrouvé très facilement.
On est rentré chez Alexander et 2h après il m’a ramené chez moi avec mes petites affaires.
La fin d’un très beau voyage.
Publicités

Direction l’aéroport Maiquetia, Retour en France : 27/08/2011

27/08/2011 ALEX
 
 
Puis on se rendormira
Debout je prépare le petit dej = lait avec morceaux de fruits,et biscuits, (gaufrettes oréos etc) Emilie a du lait à la mure et moi à l’ananas . Je mets le film sur la télé , et puis on commence à grignoter . elle se réveille , puis mange et goute son jus mais les morceaux la rebutent. Je vais me laver, et l’invite à me rejoindre.
Ensuite, la voici, . on s’habille puis je décide d’aller voir faire les comptes, il nous reste pas assez pour les taxes d’aéroport 190 Bfs par personne et le taxi environ 160 Bfs . on va changer de l’argent à 10,50 Bfs = 1 euros au centre d’appels mais personne à 8h à 10h , à 11h . On décide d’aller changer à ItalCambio à 6 Bfs = 1 euros . Emilie était partie voir pour les taxis car on arrivait pas à joindre ceux qu’on connaissait. La course nous a pris au final 180 Bfs . on range nos affaires , nous voila pret pour le taxi. On part à 13h . On est en route , on arrive vers 13h45 . puis on décide d’aller manger au Subway car on a que 70 Bfs pour manger. On prend 1 lechuga Pollo à 42 bfs + 26 Bfs pour un sandwich de 30 cm. On mange nos chips au vinaigre écrasé par les 3 semaines dans la valise et sacs et buvons la bouteille d’eau. on va aux toiletes , puis on décide d’aller enregistrer les bagages , la queue est énorme pour la compagnie Aireuropa. J’essaie de gruger ,mai je me suis fait répérer par un gros loudeau qui crie en espagnol que j’a dépassé tout le monde. Je fais mine de ne pas comprendre, ce qui l’énerve encore plus, je pars en fin de queue avec Emilie. On va attendre 2h avant d’etre enregistré et devons passer le controle de bagage – 18,9 kgs . mais tout se passe bien avec l’agentdl’armée . on passe et devons payer la taxte ensuite. on rentre dans la zone d’émbarquement et on doit passer nos sacs au crible. Je suis fouillé mais rien. JE pars avec Emilie, puis on doitpasser devant le service d’immigration avant d’attendre à la zone d’embarquement 25 . Votre avion de 19h35 pour Madrid. On attend et une heure aproche . On se lève mais toujours rien. On apprend que nous devons nous asseoir , alors q’on faisait 1 file d’embarquement . on s’asseoit , puis une nouvelle file démare. On doit passer avec notre carte bleue d’immigration et nos passeports on nous colle une étiquette jaune surle dos du passeport à chacun comme un pointage.
On se rasseoit , on atend au moins 1h- 1h30 , notre avion est toujours là , on attend quelqu’un (1 passager a sa malette dans l’avion mais il ne s’est pas présenté , c’est agacant d’attendre ainsi . puis , au bout d’un moment . Ils font embarquer les personnes handicapés , les parents accompagnées d’enfants. puis on se fait enregistrer, on doit se metre en ligne par hommes  à gauche  et par femmes à droite. je ne sais pas tout de suuit, mais on va ere refouillé bagage à man . on se fait fouiller , j’attends Emilie qu’el se fasse fouiller avant de monter dans l’avion . 18D et 18 E ( places à vérifier) . On s’asseoit , on attend 30 min que le pilote de l’aavion est l’autorisation de décoler mais rien.
Il décolle , on devient stressé , énervé  c’est parti pour 9h d’avion direction Madrid. on nous ofre le repas à bord. : Petit gateau , Coca Cola , Riz et Viande, salades.
Je commence à me reposer après un café, Emilie tente de brancher lesecouteur pour pouvoir la télé , ordi de Air Europa.Elle réussit et regarde Australia. (en anglais).
 
27/08/11 emilie
on s’est reveillé tot comme Alex était pres avant moi il est allé voir si le petit kiosque pour téléphoner était ouvert pour changer de l’argent, mais s’était fermé il était 6h du matin. Je me suis réveillé puis préparé, on a petit dej devant la télé il est reparti un peu plus tard toujours fermé. On a appeler les numéros de taxi qu’on avait et ça ne fonctionnait pas. Je suis allée voir à mon tour le kiosque et s’était fermé puis à nouveau mais cette fois pour changer l’argent je suis allée à l’ital cambio et après je suis allée au centre des car pour prendre les numéros des taxi, j’ai pris un taxi pour 12h30 et je suis rentré. On a tout rangé et on a tout bouclé puis on a attendue 12h30 et on est parti au taxi.
Le taxi a mis peut etre 30 a 40 min à nous amené à l’aéroport et on a du attendre longtemps.
On s’est mis dans la file d’attente pour l’enregistrement des bagages l’horreur il y avait bcp de monde on a essayé de grugé mais un vieux con nous a répéré et il a gueule qu’on était des voleur ou je sais plus quoi. Quel con !
On a donc fait la queue comme tout le monde je commencé a me sentir mal comme les jours d’avant. Alex est mois on s’est relaye dans la queue puis finalement on est arrivé devant le militaire (pas loin du guichet). Il nous a poser quelques questions du style ce qu’on venait faire ici si on connaissait des gens ou de la famille et il nous a laisser passé.
On a enregistrer la valise (18.9Kg) et on est allé payer la taxe (180 bolivars). Apres on avait un peu faim et plus de sous donc on a fait la queue pour un subway, Alex a commandé pour nous et on a trouvé une table on a mangé des chips au vinaigre toutes cassées mais s’était mieux que rien et après on est partie vers la porte d’embarquement.
Encore une fois on a beaucoup attendue, on a passé des tas de contrôle , puis après avoir fait plusieurs files différentes pour avoir des tickets colorés sur nos passeport on est monté dans l’avion et là aussi un contrôle des bagages à main on devait se mettre pas sexe alors les hommes avancaient plus vite que les femmes donc il m’a attendue avant de prendre place dans l’avion. Le vol s’est bien passé Alex a beaucoup dormi et moi j’ai réussi à mettre le son sur mon ecran donc j’ai pris mes écouteurs et j’ai regardé Australia (d’ailleurs j’ai pas tout compris s’était tout en anglais) et j’ai vu aussi Rio avec les perroquets ça j’ai mieux compris.

Rentrée sur Caracas épuisés 26/08/2011

26/08/2011  ALEX
 
Arrivée à caracas à 7h05 . on se depeche  pour arriver avant qu’Abdu parte au travail  car on est explosé . on arrive vers 7h35 à son appartement, mais personne . alex appele et nous dit qu’Abdu arrive dans 1h. Ils vont appeler J. L. ,  le mec pour changer l’argent . on attend mais personne, on devra se depecher pour réserver l’hotel .nina et alex reviennent. Nina nous prete 100 bfs pour réserver mais il faut revenir a 13h car tout est pris .on revient ils sont dans l’appart . on range nos sacs , nos affaires, ,on fait une lessive,, emilie va en chercher ,car il y en a plus. 71 bfs . on fait une lessive des affaires sales, et seche linge,on mange nouilles et salade. On récupere nos photos etc on part tous vers 13h Nina,Abdu,Alexandre vers Morrocoy , nous vers l’hotel. on reserve l’hotel altamira , chambre 603 pour 300 bfs . on se pose, je prends une douche, me rase et m’endors/ ensuite emilie me reveille ; et on va sortir . elle veut acheter des petites chaussures,voir des robes de soirée ; 420 bfs §. Puis on fait des courses , confiture, café ,oréo et lait pour le petit dej. On rentre on prend mcdo mais pas de glace pour le mcflurryOn rentre à l’hotel , on mange,regarde la télé ; et ecrit les journées manquantes, puis on dort.
 
26/08/11 emilie
 
on est arrivé tot à Caracas j’ai très mal dormi et en sortant du bus Nina et Alexandre se pressait pour voir Abdou, c’est chiant de toujours courir et finalement arrivé chez Abdou il n’était pas la et on a attendue. Alexandre est parti pour appeler Abdou à l’extérieur et Nina a discuté avec Alex mais comme j’étais invisible je suis partie me mettre au soleil dehors. Alexandre est revenue et il a dit que Abdu serait là dans une ou 2 heures je ne sais plus moi je suis rester dehors. Alex est venue me voir et je lui ai demandé de prendre l’appareil photo pour le mettre au soleil et il est remonté sans rien redescendre. Alexandre et Nina sont partie faire des courses et moi ça allait mieux alors je suis monté voir Alex qui était fâché on s’est pris la tète je suis redescendu et après je suis remonté je me suis posée contre lui on a discuté et s’est passé. Nina et Alexandre sont revenue, elle nous a passé 100 Bolivars qui nous manquait pour reserver l’hotel, on est donc sortie mais les hôtels étaient plein et l’hôtel de Altamira nous a dit de revenir pour 13h. on est donc rentré bredouille mais entre temps Abdou était passé pour donner les clés alors on a pu rentre et rangé un peu j’ai pris une douche et comme il n’y avait plus de lessive je suis allé en chercher toute seule. On a fait une machine, et après on s’est occupé. J’étais pas bien énervé et ça a mis du temps a passé, j’ai donc entrepris de ranger la valise et nos affaires et nos sacs enfin tout, Alex était sur le pc, les autres je ne sais pas.
Nina a voulu faire des pates mais ça doit pas lui arriver souvent elle a mis tout le paquet soit 1kg de pate, c’était marrant tout de même on a bien mangé et après les autres se sont préparé nous aussi et on est partie. Nina, Alexandre et Abdou devait aller a Morrocoy et donc ils étaient pressé comme d’habitude mais nous on avait le temps on les a quitté en chemin et on est allé à l’hotel Altamira, on a eu notre chambre on a rempli un formulaire et puis voila. On s’est pausé Alex a pris sa douche je l’ai rejoins on a fait l’amour et après s’être séché on s’est pausé sur le lit devant la télé. Alex a dormit et moi j’ai regardé des dessins animés genre peter pan 2 et autre.
J’ai reveillé Alex et on est sortie se balader on a pris notre temps on a été chercher des petites chaussures pour moi et on est allée faire des courses pour Alex on a pris 4 confitures (papaille, mange, fruit de la passion et ananas), moi j’ai pris des Oréos pour moi et maman, on devait trouvé des Oréo fraise pour Christophe mais on a pas pus, puis on a pris de quoi petit dejeuné
Pour le repas du soir on s’est pris un mc do a emporte et on a mangé dans la chambre tous les 2 puis on s’est occupé chacun de notre coté et après on s’est endormi.

Visite du village de Canaima et de la ville de Cuidad Bolivar : 25/08/2011

25/08/2011 ALEX
On se réveille. On part manger (Pancakes + confiture ananas et goyave, galettes salés (Tucs) , 1 oeuf au plat. Déjeuner copieux. On part se laver , ranger nos affaires. car on part après manger . Le nouveau guide qui nous avait amené hier, nous annonce qu’on va visiter le village (pueblo) de Canaima. Il nous amene en barque devant les chutes, puis on atteint le vilage. Petit magasin de souvenirs, sans grand interet. On avait meme pas pris nos sous. On est parti sur une plage pres de la station hydroéléctrique où l’eau était rouge, et où on pouvait se baigner, s’allonger.
Puis vers 11h, le guide nous avait donné rendez vous on monte en barque , il va chercher de la gazolina pour le bateau, et des courses (pates et peches) pour notre repas. On prend des nouvelles personnes au passage. Puis on rentre manger , on part ensuite (tout en ayant donné notre mail à Roberto) pour qu’il nous envoie les photos. on arrive à l’aéroport. On a du temps on regarde les souvenirs. Emilie achete des bracelets pour ses collegues et 1 collier avec une lune pour elle. Moi, je finis d’acheter les souvenirs pour Kevin , un porte clef. Anais et Amandine des bracelets , pour moi 1 porte clef et 1 collier. et Emilie m’a offert un collier à accrocher à ma voiture que j’ai choisi. On prend l’avion , puis on arrive à Cuidad Bolivar. On rejoint Bernal , Il nous rend la bombe antimoustique. Puis on attend en se changeant qu’il nous amene au centre historique de cuidad Bolivar . Après une heure d’attente, il arrive et nous amene. On dépose une personne. Puis il nous arrete à un centre de police , on doit l’attendre la à 7h du soir. On se balade donc déja au “Paseo Orinoco” , marché,fete foraine, au bord de l’Orénoque. Puis on remonte , vers la Plaza Bolivar , près d’une grande cathédrale. On s’asseoit sur des bancs , sans bouger se reposant. On en peut plus. Vers 18h , on part manger dans un restaurant arabe. Il n’est possible que de manger des sharwamas pollo ou carne (sorte de wrap) . 35 bfs + 1 boisson 350 ML (coca = 5bfs). On mange , puis vers 19h . On va au point de rendez vous mais personne. On attend jusqu’a 20h et + . Personne , la personne n’est pas la . J’achete 1 barbe à papa (10 bfs) , un paquet de pop corn (10 bfs) . Puis on commence à avoir peur. on va devoir prendre un taxi. le bus est à 21h30 . Beaucoup passent mais peu rassurant. On demande à un policier d’appeler Bernal. il est en route. Mais en retard, il arrive nous dépose au terminal, on va confirmer notre numéro de bus : 1101 . On doit payer la taxe à 2BFS. Je demande mais non la personne ne veut pas travailler ou finit par rentrer dans le bus pour Caracas. on s’endormira puis arriveront sur Caracas, le lendemain vers 7h.
 
25/08/11 emilie
 
le lit était en forme de V alors Alex et moi avons très mal dormi on s’est tombé dessus pendant toute la nuit. Il s’est levé avant moi et finalement je l’ai rejoins dans un hamac pas loin. On a discuté pendant pas mal de temps, un petit moment à nous ça faisait longtemps, j’apprecie ces petits moments d’intimités.
On a eu un petit dej de roi, du jambon du fromage, 2 gros pancakes sur lesquels j’ai étalé en grande quantité du miel d’ici et des biscuits salé (sodas = Tucs chez nous). On a préparé nos affaires et el hombrecito nous a conduit en pirogue au village, c’était tout prés. On a visité une boutique de souvenir mais s’était plus l’épicier du coin il avait tout. Le guide nous a laissé au village et on a un peu visité on est rentré dans un village de vacances très sympa et on est allée sur une petite plage dans laquelle on s’est un peu baigné (pas trop ) et on a joué avec le sable s’était un moment simple et sympa Alex qui s’était pausé sur un transat parce qu’il avait un truc dans la gorge qui l’embêtait  est même venue jouer avec moi et Alexandre s’amusait bien se son coté d’ailleurs j’ai détruit ce qu’il avais construit lol c’est pas très bien.
Après on est retourné à l’endroit de RDV pour retrouver le guide on a attendue longtemps et finalement il est arrivé on a pris des gens au passage (Alex ma mal parlé a un moment du chemin et ça m’a beaucoup vexé ). On est rentré au campement et on a rangé nos affaires et tout et tout. On a mangé avec les nouveaux, après on a fini de se préparer et on est allé prendre la pirogue pour la dernière fois. On est arrivé a l’aéroport mais ça prenait du temps alors on a pu choisir des cadeaux, pour les sœurs on a pris 2 bracelet un bleu et un rouge, pour Kevin on a pris un porte clés avec une griffe, on a pris un collier chacun Alex un reptile et moi une lune et j’ai pris un collier en forme de soleil pour la voiture d’Alex ça lui avait plu ^^, pour mes collègues j’ai pris des bracelets rouges et des noirs pour Laura et Kim. On a pris l’avion donc et on a retrouvé un des passager de l’allé un Irlandais qui parlait très bien français, Nina a sympatisé avec lui et ils ont échangés leurs mails.
On a attendue longtemps dans l’aéroport , Alex est moi avons pris le temps de nous changé, le Humpa Lumpa (il se nomme Mr Bernal en vrai) et il nous a déposé au centre historique de Canaima. On a fait un grand marché qu’il y avait sur la place, on a vu des poussins de toutes les couleurs s’était sympa. Puis on a voulu voir l’église mais des gens étaient en train de chanter alors on les a par déranger, on s’est pause dans un parc sur la place. Nina ne parlait que à Alexander s’est chaud comment dans ces cas là on a l’impression de pas exister. Moi j’ai regardé les lézards s’était rigolos et parfois je partais dans mes pensées on était tous fatigués.
On a finalement décide d’aller manger et on est rentre dans un resto arabe je crois. J’ai pas aimé le repas s’était des wraps mais la sauce était pas très bonne et au final on est retourné à l’endroit du RDV avec Bernal., prés du marché devant le poste de police. On a attendue pres de 1h ce qui nous a laissé le temps de manger de la barbe a papa et des pop corn et après on a commencé a paniquer, comme on était a coté du poste de police on a demande à un policier d’appeler Bernal, il l’a eu au tel et il lui a dit de venir PRONTO ^^
Il est arrivé peu de temps apres et il nous a amené au terminal de car. On a été faire validé les ticket et après il fallait verifier autre chose mais le mek que Alex a été voir voulait pas travailler alors apres Nina et Alex y sont retourné et au final on a réussi a tout validé et à prendre le bus a temps.

chutes du  » Salto Sapito » et « Salto sapo : 24/08/2011

Journée du 24/08/2011 Venezuela

24/08/2011 ALEX
 
Debout vers 6h , petit dej omelette , arepas frites, des tuvs , confiture manzana (pomme) très acide, peu sucré. Nos habits sont toujours mouillés, mon imperméable ,, plein de terre. L’appareil d’emilie est toujours H.SCIMG6479 

CIMG6012

P4060904

P4060890

CIMG6161

CIMG6287

318411_2286105187281_1088436107_2655424_1833236061_n

P4060882

CIMG6028

. à 7h tout le monde doit etre pret. On reprend le bateau dans le sens des rapides . Alexandre et Emilie se prendront beaucoup de vagues. J’en étais mort de rire, à m’en pisser dessus . On s’arrete en chemin . Près d’une petite cascade , où on pouvait se baigner . On est tous descendu, moi en premier et sans chaussures. JE me suis cassé un bout d’ongles sur les rochers. On a nagé pour atteindre un gros rocher où la cascade descendait. Emilie est venue, Alex et nina aussi. On a fait des photos. A 1 moment, j’ai voulu passer sous la cascade. et j’ai été submergé par l’eau , mon pied et ma tete ont cogné dans la pierre Aie. Emilie est passée aussi mais avec la puissance , elle perdait son sous tif et autre.Pour descendre Nina et Emilie sont descendus sur le cul. Alex et Moi en sautant du rocher. Puis on s’est remis tous en route. On était un nombre de 12 personnes en tout. On est arrivé à un endroit , où le courant devenait dangereux . On est descendu et avons marché 30 – 40 min sur un chemin. Puis on s’est arreté sur une berge, on s’est assis, bu de l’eau. Le guide et les 2 conducteurs du bateau se sont lavs dans la riviere. Puis on est arrivé à 1 campement plus moderne, pres des chutes du “ Salto Sapito” et “Salto sapo (grenouille). On est arrivé vers 12h , puis on a mangé du riz, poulet, peche en dessert. Les dames du groupe partaient mais elles vont nous envoyer les photos par mail . On restait avec 1 espagnol Roberto d’une trentaine d’années . Sympathique mais bavard. Vers 14h30 , on part marcher sur les chemins vers les chutes. On a rien pris sauf une serviette. On va etre trempé , car on marche et on va passer sous les chutes d’eau, très impressionnant. On est tout mouillé, à 1 moment on passe au milieu des chutes. On a du mal à avancer, presque305779_2286104867273_1088436107_2655423_1313815169_n

CIMG6045

CIMG6102

CIMG6103

CIMG6105

P4040829

P4040835

P4060883

P4060889

P4060893

de la panique de ne plus rien voir. On remontre pour voir les chutes de devant sur un rocher, on voit un lezard. On repasse sous l’autre chute salto sapito. On rentre au campement pour se reposer , avant le repas du soir. On est crevé vers 19h30 , on mange des patates et du poisson. C’est très bon. On attend le dessert (postre) mais les bananes ne sont pas mures. donc impossible de nous le servir. On part dormir dans notre lit armé d’une moustiquaire , le matelas était peu confortable . On tombait presque . J’ai mal dormi encore une fois mais je dormais avec Emilie ce fut sympa.

24/08/11 emilie
 
ce matin on s’est levé tôt et tout ce que j’avais mis de coté hier soir pour seché était encore mouillé et les affaires d’Alex aussi. J’ai pas trop mal dormi mais comme il a plus la nuit avec la tole du campement ça fesait du bruit. Tout le monde s’est preparé j’ai remis mes vetements mouillé, on a pris le petit dej (œuf brouillé , Arepas grille, jambon fromage et avec on a eu du café et des gâteaux salée un peu comme des tucs. On a repris la pirogue j’avais mal aux fesses à cause de l’allée, on s’est arrete dans une petite cascade dans laquelle on s’est baigné s’était bien on est allée sous la cascade on a du escaladé un gros rocher heureusement les guides nous ont aidé à grimper et mon soutif tombait a cause de la force de l’eau s’était vraiment sympa , puis on a repris la route en pirogue  et après on a marché un peu vers un jolie campement, tout en rond avec des vrais lits. Le groupe des dames nous a quitté après le repas et nous sommes réstés tous les 4 avec Roberto un espagnol.  On a eu un peu de temps libre pour faire sécher nos affaires et visiter un peu le campement. Pendant notre descente hier mon appareil photo a pris l’eau donc plus de photo, une des dame nous a dit de la mettre au soleil mais ici le ciel est très souvent couvert, il fait chaud il y a beaucoup de moustiques mais peu de soleil. On a mangé (poulet et riz je crois) et les dames sont parties on a eu l’adresse Email d’une d’entre elle pour avoir les photos. Pour l’aventure jusqu’à demain on a un autre guide on va dire el hombrecito ^^ . donc après mangé en fait on s’est endormi le réveil fut dur puis on est partie à 6 pour voir la cascade Salto Sapo (la grebouille) On est passé en dessous de la cascade les pieds dans l’eau la tète aussi difficile de voir grand-chose avec mes lunettes on a eu l’impression d’etre noyer pas terrible mais l’expérience était vraiment sympa. Après avoir bien mouillé toutes nos affaires on a fait le tour et on a vu la chute de haut c’était très beau l’eau est rouge et la cascade ressemble à une grande chute de coca cola ^^ . puis on a continué un peu et on a vu la chute de l’autre coté on est monté sur un gros rocher et on était les roi du monde.
Pour retourner au campement (el campamento) on a du repasser sous la cascade mais cette fois il y avait plus de monde pour surveiller s’était mieux qu’a l’aller. La dame qui gérait le campement avait un petit garçon âgé de 4 ans et il a traité Alexander de « malo »en gros ça signifie méchant, et le pauvre Alex qui essayait d’être gentil … le gamin a pris la carte de Canaima et nous a montre les endroits et les a nommé assez impressionnant pour son âge.
Après ça on a discuté avec Roberto. Après on est allée prendre nos douche et Alex est partie avant moi mais en allant voir si il avait rien oublier j’ai vu qu’il discute d’une douche à une autre avec Nina … enfin bon je crois qu’après  avoir vu ça j’ai pris mes affaires et je suis venue moi aussi ^^ les douches étaient bien il manquait juste l’eau chaude.
Le soir on a mangé du poisson délicieux et on a attendu longtemps le dessert mais on a rien eu a part des bananes. Enfin bon avant de dormir j’ai mis de la crème sur mes piqures de moustiques, on a installé la moustiquaire et on s’est endormi.

Arrivée à Cuidad Bolivar et Départ en avion pour le Parc Nacional de Canaima 23/08/2011

CIMG6436CIMG6438P1020299 P1020300 le groupeP1020340OLYMPUS DIGITAL CAMERAP1020341CIMG6418OLYMPUS DIGITAL CAMERA P1020302P1020301OLYMPUS DIGITAL CAMERA P1020303 P1020307 CIMG6293Arrivée du bus à Cuidad Bolivar vers 6h dans un terminal peu rassurant . C’est le vendeur de café d’ailleurs qui a annoncé que nous étions arrivé à Cuidad Bolivar . On est descendu dans la gare routière. Des familles entieres vivaient dans la gare. (Bidonvilles). On est descendu , puis on devait appeler Bernal, pour qu’il vienne nous chercher. On demande pour téléphoner et un vendeur ambulant nous propose. 1 bfs pour appeler. Bernal nous dit d’attendre au centre Movistar près du terminal de Bus AeroExpressEjecutivos. Quelqu’un vient avec 1 pancarte “Amigos de Fabregas” comme convent un petit indien à lunettes. On a fait appel à une compagnie familiale.Il nous prend dans sa voiture et nous amène à l’aéroport de Cuidad Bolivar. où il dispose d’un local “Sapito Tours” . Il nous explique qu’on va prendre l’avion pour canaima . ça dure 30 min.
Il a besoin de nos passeports originaux pour valider nos billets d’avion avec la compagnie “Transmandu” . On a que nos copies . Gros problème, car la copie n’est pas suffisante. Il va essayer de s’arranger avec le mec de la douane. On s’asseoit à la cafeteria , on prend un café con leche vanilla (1bfs 40) . Bernal fils revient et nous dit qu’il faut payer 20 bfs par personne (corruption) pour monter dans l’avion . On demande pour payer en disant que Abdu nous a dit 2600 bfs pour le voyage tout compris. Au final, on paiera 2650 Bfs par personne. et une taxe d’aéroport de 50 bfs. On passe quand on nous appele , sans montrer le passeport . On passe le passage de sécurité, et ça sonne à cause d’un produit anti moustique pour vetements. On le donne à Bernal fils. Puis on s’asseoit dans la salle d’atOLYMPUS DIGITAL CAMERAtente, puis AnOLYMPUS DIGITAL CAMERAP1020348P1020347P1020343CIMG6287P1020338OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAnonce dans 1h l’avion partira car il pleut trop actuellement. on part dans un petit avion . Nina est en stress constamment car l’aéroport est rempli de militaires. On arrive vers Canaima, il pleut , il faut payer la taxe d’entrée dans le parc National (35bfs) . Puis on arrive dans un abri , où un guide nous attend. Il nous conseille d’acheter des imperméables car on sera trempé, ce qui fut vrai. 50 Bfs (l’imperméable). On doit se changer en maillot de bain, puis on monte dans 1 camionnette à l’arriere alors qu’il pleut. On ramasse des gens et on se dirige pour prendre les barques (Perruga)à moteur , armé de gilet de sauvetage. On emballe nos baggages dans des sacs plastiques noirs. on embarque pour voir les chutes du salto angel vers 11h . On en a pour environ 3h de barque pour les atteindre . On s’arrete et marche 15 min car il est trop dangereux. On s’arrete pour manger des sandiwichs , oréos , Maria (gateau) que le guide nous donne avec du Pepsi. On s’asseoit sur 1 petite plage de cailloux . Etonnant, l’eau est rouge à cause de la terre ici. Le bateau avance, il pleut, on traverse des rapides, l’eau nous fouette le visage et rentre dans le bateau. Mais ça va, l’indient qui conduit , vide le bateau de l’eau qui est dans le bateau. On continue et on arrive à l’endroit où il faut marcher pour atteindre les chutes. On traverse la rivière basse. Le guide nous dit que ça prend seulement 1h pour monter . C’est dur et eprouvant , racines, cailloux , ça dure plus qu’une heure. Les filles ont peur de ce qui pouvait arriver comme animaux, au contraire je trouverai ça fascinant. On y arrive enfin. On reste 1 peu le temps de prendre des photos . 18h arrive, l’obscurité dans la jungle, il repleut. La terre devient de la boue , on marche sans lampe. Puis au bout d’un moment, on est rattrapé par notre groupe qui dispose de lumieres, on continue d’avancer. Nina en peut plus mais il faut continuer.
Emilie n’en dit pas moins mais s’est inquiété . Elle marche, a peur , finit par craquer en marchant dans la boue (el fango) . Elle pleure, se ressaisit ,elle sait que je suis là , je la guide pour qu’elle marche sur les racines ou les pierres ou sur les bords . Elle m’écoute, se concentre. Une grand mere l’aide , elle se soutienne . On arrive enfin. Mauvaise nouvelle, la riviere est en crue. Il faut traverser puis reprendre le bateau pour atteindre le campement tout pret. C’est notre derniere étape dans cette nuit noire.On arrive au campement Bernal Tours sur l’ile Ratoncito. On fait sécher nos affaires, on choisit nos hamacs. L’appareil d’Emilie est humide et fonctionne mal. On a passe à table , très bon puis dodo dans les hamacs pas confortable du tout. Je dors sur mon sweat , me couvre d’une couverture. et essaie de dormir.
23/08/11
 
 j’ai très mal dormi, Alex aussi d’ailleurs. On est arrivé a Ciudad Bolivar à 6h30 et on a appelé le monsieur organisateur (un tout petit indien, un peu enveloppe qui ressemble à un Humpa Lumpa dans Charlie et la chocolaterie). Il est venu nous cherche peu de temps après, la gare était pas sure il y avait des famille entière à même le sol avec des enfants et des gens qui dormaient un peu partout.
Le petit indien nous a amené à l’aéroport et on a attendue très longtemps. On a payé 2650 bolivars au lieu de 2800 initialement. En plus nous avions pris les photocopie de nos passeport au cas ou, et nous ne pouvions prendre l’avion sans passeport alors le fil de l’indien s’est occupé de nous et a négocié avec un vigile pour que nous passions et en échange il demandait 20 bolivar chacun. Il a fait la transaction pour nous et dans un aéroport militaire pour le coup c’était pas mal. Donc on est passé sans problème (juste un spray anti moustique qui est pas passé mais l’indien l’a récupère pour nous.
On a pris un petit avion assez tard car l’aéroport à Canaïma était fermé pour cause de pluie. Dans l’avion on s’est mis aux premières places à cotés de la cabine du pilote on pouvait voir toutes ces manœuvres s’était sympa. On est arrivé à Canaïma en 30 ou 40 min il pleuvait vraiment beaucoup. Il y avait un abri qui regroupait des petits artisans qui vendaient des souvenirs. On s’est changé sur place on s’est mis en maillot de bain avec short et chaussures et on a acheter un imperméable pour nous protéger de l’eau. Donc sous la pluie on est monté à l’arrière d’un camion et on a rejoins  d’autre gens et enfin on est allée à un endroit plein de barques. Notre guide a pris nos sacs et les a mis dans un grand sac noir pour les protéger de l’eau. On est monté dans une petite embarcation(pirogue ) et on est partie pour 3h de navigation, le cul sur les siège en bois s’était pas terrible et puis le temps s’est dégagé un peu on a vu des source d’eau sortir des montagne s’était vraiment très beau une nature sauvage et tout .
Pour manger on a eu des petit sac individuel avec des sandwichs super gros des oréos et des marias et du coca pour tout le groupe, on s’est pausé sur une petite digue de cailloux et on a pris des photos du groupe s’était sympa. On a repris la route et au bout d’un moment on a du quitter la pirogue et aller à pied car avec notre poids et les rapides on aurait coulé. Elle nous a récupérer un peu plus loin pour nous déposé pour voir le Salto Angel. C’était très sportif on a marché dans la jungle et tout on a traversé un petit cours d’eau et un parcours plein de rocher à escalader mais j’ai adoré ça. Le chemin était long et dur mais on a réussi et s’était une vrai récompense car le Salto Angel est vraiment magnifique, une grande chute d’eau de la brume et tout le décors autour c’était magique. On s’est un peu reposé et on a attendue tout le monde.
La descente fut horrible, la nuit allait tombé et on avait pas de lampe torche donc on est descendu dans les premier après un groupe. Pendant que nous avancions la nuit et tombé et il a commencé à pleuvoir beaucoup beaucoup , Nina était effrayé et c’est vrai que c’était pas évident mais moi ça allait encore à ce moment là. On avançait lentement et le groupe après nous nous à rejoint. Ils nous ont prêté une lampe afin que nous puisons voir un peu. Finalement une petite dame s’est accroché à moi et c’est Alex qui a récupère la lampe et nous étions devant. Le chemin devenait de plus en plus dur et le sol était boueux et ça me faisait peur, a un moment j’ai mis le pied dans la boue et là s’était la panique j’ai pleuré parce que j’etais tétanisé plus moyen de me contrôler. Alex me disait qu’il était là et les endroit où je pouvais poser le pied la dame aussi m’aider c’était dur. J’ai pleuré à deux reprise mais j’ai essayé de me canalisé c’était pas le moment de flanché, Alex m’a engueule un peu s’était facile pour personne. On est finalement sortie de là mais le petit cours d’eau était plus petit à cause de la pluie et on avait l’eau jusqu’aux mollets mais bon ça c’était pas grand-chose après ce qu’on avait enduré. On a rejoins la pirogue et après le campement, on a réservé les hamacs, moi ça allait mieux il m’a rassuré comme il a pu mais j’etais très mal qu’il m’ait vu dans cette etat de faiblesse et on s’est pausé avant de manger avec tout le groupe et on s’est changé pour dormir.

CIMG6418

le groupe

P1020302

P1020308

P1020334

P1020338

P1020339

P1020340

P1020341

P1020343

P1020320

P1020345

P1020346

P1020347

P1020348

P1020354

P4050862

P4050872

P4050873

P4050874

23/08/2011 ALEX

 P1020299

P1020300

P4040824

P1020301

P1020303

P1020307

CIMG6293

P4040860

le groupe

CIMG6470

Départ pour Cuidad Bolivar : 22/08/2011

22/08/2011 ALEX
Réveil. Emilie dans le canapé. Moi dans la matelas bleu. Petit Dej. Biscottes avec confiture etc..
Abdu est parti travailler , et nous a laissé les clés. Mais on l’a attendu jusqu’a 12h pour qu’il puisse manger chez lui. Nous sommes allés voir les magasins de souvenirs à Altamira (près de l’hotel Floresta). Au début, on est allé voir un magasin de nourriture qu’on croyait traditionnel. Mais en fait c’était une petite épicerie non interessante. On est descendu ensuite sur le magasin ‘Artenasia Altamira” , on l’a trouvé. Il y avait quelques babioles, des verres,des tasses, des singes en noix de coco (Alex en a pris 1). Emilie a pris un vase. Puis on est rentré chez ABdu préparer à manger. Il est rentré puis on est parti en se donnant rendez vous à 17h pour qu’il récupère ses clés, et que nous partions pour Canaima avec le bus. On a mangé , préparé son sac , puis on a pris le métro de Altamira à Chacaito pour aller à 1 galerie d’artisanat. Centro Artesanal los Goajiros. On a trouvé une longue lignée de stands où des objets étaient vendus. J’ai acheté un kiwi rouge “marrant” , un poisson pour mon père, pour Mamie Marcelle  1 vase. puis j’ai proposé à Emilie vers la fin d’acheter  une tenture pour notre futur chez nous. Emilie a acheté des bracelets pour ses amies, et une trousse . On est ensuite rentré . Puis on a récupéré nos sacs, on s’est douché et on est parti en chemin, on  a acheté Mcdo avec Emilie 40 bfs 1 menu. Mc Pollo Del Dia. Alors que Nina et Alex ont préféré se nourrir de gateaux. On est arrivé au terminal de bus , pour confirmer notre présence.Puis on a attendu 19h35 , pour monter dans le bus. Emilie était à coté de moi. Alex et Nina + loin. Nous voici parti pour 10h de trajet et dans la nuit pour arriver sur Cuidad Bolivar vers 6h.
 
 22/08/11
Hier soir Alex a lu ce que j’avais écrit et il avait un sourire bête genre un peu content un peu espiègle enfin bizarre quoi. On en a discuté et il m’a dit  qu’il avait appris des choses sur moi ma façon de réagir ou je ne sais quoi d’autre, en tout casi l avait l’air content c’est le principal. Cette nuit j’ai mal dormi, j’ai fait plein de mauvais rêves et j’ai un peu mal partout, je me suis battue avec un moustique j’ai gagné (il est mort) mais il a réussi à me piquer. J’ai vu Abdou partir ce matin. Comme on était prés avant les autres on est allé chercher de l’eau car c’est la pénurie dans le frigo d’Abdou . Apres on a attendue et oui encore les même et on est sorti, on a recompté nos sous, il me reste 864 Bolivar et il reste un peu plus à Alex. On est allée dans une boutique de souvenir à Altamira, c’était petit mais il y avait des souvenir sympa , Alex n’a rien pris, Alexander a pris un petit singe en noix de coco et moi j’ai pris un petit vase pour la collection de maman. On a du se presser car Nina avait mal au ventre et elle devait d’urgence aller aux toilettes. J’ai proposé à Alex qu’on fasse moit moit pour les cadeaux de ses frères et sœurs.
On a fait à manger car s’était l’heure et ensuite on est allé a Chacaito ( à deux stations d’Altamira) pour voir des souvenirs et on est rentre dans un couloir et il y avait plein de commerçant.  Il y avait plein de truc s’était sympa. J’ai pris 2 bracelet (un rouge avec une lune et un bleu attrape rêve) Alex a pris un poisson pour son père et un kiwi bizarre sur lequel il a eu un coup de cœur. Pour tous les 2 Alex a proposé qu’on prenne un tissage bleu avec une maison et un palmier pour notre futur chez nous. On devait rentré tôt pour rendre les clefs à Abdou et pour préparer nos sacs pour prendre le bus pour Ciudad Bolivar. On est allée à l’avance à la station de bus et Alex et moi avons pris unMc do avant de partir pdt que Nina et Alexandre allait se chercher des gâteaux en guise de repas. J’étais bien contente de faire un vrai repas malgré tout.
On est allé dans le bus qui est parti à l’heure il faisait froid à cause de la clim mais on avait prévue le coup (jean et pull) l’écran était juste au dessus de nous mais il ne fonctionnait pas bien (pour Maracay on avait un écran au dessus de nous mais il faisait un bruit incroyable c’était la même compagnie grrrr)
Ils ont diffusé un épisode de 007 mais je me suis endormie alors je n’ai pas trop cherché à comprendre. Le car s’est arrêté de nombreuses fois et à chaque fois je me réveillais.