Au coeur du souk de Rabat , Découverte d’un restaurant qui se veut typique: L’arabica

Nous nous réveillons, nous dormons dans la deuxième chambre. Ludwig dort dans l’entrée dans un sac de couchage.. On se réveille assez tôt, aujourd’hui on compte dans Rabat pour accompagner Marie Hélène.

P10101011421781192-DUAirlTt9HwkCMo

On repart voir la Kasbah des oudayas, on se balade, on monte les marches de ces maisons entassés. Ah surprise !

P1010108

La promenade du Semaphore est en travaux..Impossible de voir tout..
Nous avons donc eu de la chance de pouvoir tout voir le 1er jour..

P1010110P1010125
Nous redescendons en longeant la plage et en continuant, nous passons devant le club de surf de Ludwig.
Emilie et Marie Hélène sont décidées à me prendre en photo devant.

Nous continuons le long du cimetière Al Alou.. très grand cimetière.. Nous remontons et s’engouffrons dans la médina de Rabat pour faire des affaires et ramener des souvenirs. On rentre à l’intérieur, et découvrons une sorte de boulangerie au feu de bois. Marie Hélène décide de nous acheter des gâteaux orientaux..

Délicieux, on se promet de revenir en acheter.. Nous continuons harcelés par un musicien.. Je lui dis « Safi » et il nous insulte en arabe.. mais nous laisse tranquille. Ca valait le coup d’essayer..de prononcer quelques mots en arabe.. Nous marchons maintenant tranquillement. Nous achetons les dattes sur un étal 90 mm- 100 mm – 120 mm de toutes les couleurs. Pour 500g, nous payons 50dh.. Un beau cadeau pour ma mère..

Un 1er achat, deux bracelets pour mes collègues de travail avec des mains de Fatma. Ensuite, nous souhaitons mettre des djellabas pour le folklore, on part en négocier dans un magasin. On en prend 2 pour 180 dh , 90 dh chacune des djelabas. C’est raisonnable.. on espère qu’ils n’ont pas été fait en Chine.. Ah, Ah !!

080 081
Nous marchons encore, et cherchons des cadeaux pour les garçons, frères, pères.. On regarde des écharpes. Un jeune les vend, son patron nous observe.. Il propose donc l’écharpe pour 30 dh , j’essaie de négocier sur le nombre.  » Si j’en prends 4 à combien tu me les fais? .. ah pour 120 dh…  » Je refuse et fais mine de partir . Le patron me rattrape , et je réussis à baisser le prix à 2,5dh de moins très peu mais c’est déja ça.

Fini pour les achats, on en rentre sur Rabat à l’appartement. Il faut sortir de la médina. Chose faite, mais on est ressorti habiller en djelaba. Tous les passants nous observent, on doit passer pour des touristes..mais ça nous amuse tellement.

Revenu, on se repose, douche et attend Ludwig qui nous a laissé ses clefs. On l’attend pour 19h, vers 21h, il nous propose de nouveau un restaurant ! L’Arabica tout près de la gare de Rabat Ville! Délicieux, on est transporté dans les tentes des nomades. on mange sur des plateaux en fer forgé, gravé…

P1010142P1010141

Nous y découvrons la Rfissa, les pastilla, pastilla au poulet.. au lait..amandes.. Menu Harhoura complet.. ( une entrée énorme).. Une soupe, un gateau, trois dattes, crepes fromages. Quel régal et je n’ai plus faim.

P1010152
Nous finissons sur un thé à la menthe pour 4. Qu’est ce qu’on mange bien au Maroc !! Les Français sont des princes. On finit par une très bonne nuit. Demain est le dernier jour du voyage, le jour du retour sur Paris.

Ce fut court pour visiter en une semaine mais nous avons maintenant une petite vision de ce que ce pays a à offrir. Nous reviendrons 🙂

Publicités

Retour sur Casablanca, visite de la Mosquée d’Hassan II.

JOUR 5 : Grand repos mérité..
JOUR 6: Le 1 er Mai 2013 ! C’est férie ! 😥

Nous repartons pour Casablanca pour finir de visiter la mosquée, mais cette fois ci de l’intérieur. Nous partons tôt le matin pour être sur d’avoir droit à la visite. On décide en arrivant d’esquiver la médina.

Pour éviter les frayeurs, nous longeons donc la route, et rencontrons des chiens errants. eux aussi , nous les esquivons.. En chemin, il fait très chaud, une affiche publicitaire apparaît devant nos yeux :  » Good Bye Morocco’. On rit, c’est bientôt pour nous aussi.

Nous arrivons en longeant des bidonvilles devant la Mosquée d’Hassan II.

P1000996P1000982

Nous marchons environ 2km5 comme indiqué sur la pancarte au départ de la gare. Nous arrivons, nous sommes donc le 1er mai, et ce qu’on ne savait pas c’est que cette journée était aussi férié pour le Maroc.

P1010002P1000992P1000988

Les visites de la Mosquée sont donc finies..et fermées. Nous attendons devant l’entrée..je suis abusé par cette situation.. Nous venons exprès et on ne peut pas y entrer…

Tout d’un coup, un groupe de touristes accompagné d’un guide arabe arrivent et parlent avec le gardien qui vient de nous refuser l’entrée. Finalement, après avoir négocié en arabe, on comprend qu’ils vont rentrer. Très bien, je demande à ceux qui vont rentrer que nous rentrions aussi : 120 dh par personne à donner en backshick aux gardiens.

En contrepartie, on nous permet de rentrer sans faire de vagues.. Nous devons retirer nos chaussures pour marcher sur les tapis de la mosquée et les femmes doivent avoir les épaules couvertes. Très beau, immense, un bel édifice.

P1010005P1010012

P1010013

Le toit s’ouvre, un panneau de bois ouvragé qui s’ouvre en 5 ou 15 minutes. Nous continuons la visite du bas, mais on ne montera pas en haut de la Mosquée. Dommage, je déteste les portes fermées.

Nous prenons des photos, mais c’est court pour une visite guidée…non officielle ahaha !
Tout est dans le noir..des personnes passent l’aspirateur sur les tapis.. On devrait apercevoir des fontaines, sans plus. Emilie est contente d’être rentrée. Je suis stupéfait de ma négociation.. Nous sommes rentrés.

Il fait beau en sortant on longe la corniche. Des ordures le long de la mer, de la promenade, la plage, c’est très sympathique !!

P1010074

Nous descendons sur les rochers.. la mer est tellement « claire » que je me loupe et je mets mon pied dans l’eau 2 fois.. On arrive à voir des crevettes grises, bigorneaux, des petits poissons.. Sympathique.. Ensuite, on continue, on longe des plages, une palmeraie de palmiers puis arrive sur 1 Mc Donalds.

Nous décidons d’y manger ici pour midi. Pour découvrir si Mcdo a une spécialité marocaine ou une différence avec celui en France mais pas du tout. On ne se croirait pas au Maroc. On mange un chicken deluxe, boissons, potatoes..typique.. Emilie prend un Mc Chicken et des sundaes..On s’en sort pour 8/9 euros.

P1010076P1010078
Nous décidons de finir les glaces devant la mer mais c’est si crade ! Nous nous asseyons sur une bordure devant la plage et on continue pour voir le phare et prend des photos en face de la Mosquée.

P1010062P1010057

Ensuite, nous effectuons un demi tour quand une femme envoie son enfant pour mendier, la petite fille nous attrape la jambe, nous continuons, elle tombe.. Vraiment misérable..mais que pouvons nous à cela… L’enfant s’avait même dire bonjour dans toutes les langues…. Nous retournons vers la gare. On arrive vers 16h.

On prend une douche, et un message de Marie Hélène, ma tante nous attend sur le portable que nous avons amené. Elle arrive à 17h à la gare. Nous irons la chercher, elle arrive contente de nous voir.

On arrive, on attend Ludwig pour 19h. Il arrive finalement, il est fort content de nous voir.. Il revient de Turquie.. Il est content du cadeau que nous lui avons fait : du saucisson , et du gâteau qu’on a fait hier. Dans la soirée à 21h, il nous propose d’aller voir la mer..

Vers 21h, on part en voiture avec Marie Hélene vers Skirat pour diner dans un restaurant en face de la mer. On part, et on se gare sur le bord de « plage » rocailleuse. Un homme demande des sous pour un ticket! Il s’agit du gardien des voitures. Tarifs plus cher pour se garer devant la plage..10dh ou +.

Nous repartons et nous dirigeons vers un restaurant appelé Miramar Harhoura. Un restaurant de poissons délicieux. On prend Ludwig et moi, une assiette de fritures de fruits de mer et de poissons… Emilie prend une sole , énorme. En boissons, nous prenons du vin Sahari et deux bières marocaines » Spéciale ».

On finit sur un dessert .. 3 mousses aux chocolats ..délicieuse. Il nous ramène ensuite à bon port. Très sympa, Ludwig nous a offert le repas. Bonne nuit, on dort de suite !

Quand un décalage horaire vous indique une autre destination : la ville de Fès

JOUR 4 :  29 Avril 2013

Aujourd’hui, nous décidons de partir sur Marrakech. Nous partons pour la gare vers 7h45 pour arriver tôt et pouvoir profiter pleinement de notre journée car Rabat à Marrakech ce n’est pas non plus la porte à côté.

Mais quelle surprise quand nous arrivons à la gare de Rabat Ville, nous apprenons qu’il est 8h20..le train est déjà passé. Effectivement et retenez le, le Maroc ce jour ci avait avancé d’une heure.

Déçu mais déterminés à nous balader. Nous optons pour changer nos billets et découvrir la ville de Fes plus à l’Est.
Très bien, nous procédons à l’échange de nos billets et prenons finalement le train pour Fès. Bien différents de la France, le train étant passé, logiquement nous ne pourrions pas échanger directement nos billets mais ici sans aucun souci. Grandement apprécié.

P1000925

 

 

 

 

 

 

 

 

Le trajet dure tout de même 3h30 environ en etant très calme. Nous verrons de nombreux paysages différents, des vallées, des zones plus industrielles, voir même des bidonvilles.

P1000930

Découverte de Fès

Nous voilà arrivés dans cette ville, a peine sortis qu’une nuée de guides possiblement officiels nous alpague pour nous faire visiter la ville..des coins inconnus et historiques !
Mais, non rassurés et prêt a nous débrouiller nous même. Nous marchons sans prendre de taxi de la gare jusqu’à l’entrée de la Médina. Nous passons donc vers la ville nouvelle de Fes, guidés par des panneaux et remparts qui conduisent au chemin désiré.

P1000964P1000932P1000934P1000939

De Fès el Jedid au Palais Royal, nous voila lancés marchant et marchant. ..et déambulant dans les rues de cette ville non connue jusque là.

P1000942P1000943

 

Prise d’une petite faim, nous nous arrêtons sur un banc à l’ombre et reprenons des forces avant l’entrée dans l’ancienne médina de Fès.

P1000963P1000941

Nous voyons de nombreux étals où des marchands négocient avec leur futur client.. des artisans qui présentent leur produit à la vue des passants.. tout y est.. Nous nous perdons dans ce dedale de rues et boutiques … nous cherchons tout de même à rejoindre la place Nejaarine. Une place très connue de Fes. Nous la trouvons, cherchant à trouver pourquoi cet endroit est si prisé. Une belle place avec une fontaine où ne coule aucune eau.

P1000947P1000949

Une autre visite nous vient à l’idée visiter une ancienne école coranique appelée la medersa Attarine. Une petite porte nous amène ensuite dans une petit cour très sympathique où se dressent des mosaïques et un magnifique toit en bois sculpté. On est coupé du monde extérieur dans ce lieu si serein. Une concentration que l’on peut penser très importante pour tous ces anciens élèves.

P1000951P1000962

P1000952P1000959

Après s’ être perdu de nouveau , nous finissons par redemander notre chemin de nouveau, tenter d’autres chemins..un vrai labyrinthe..et finalement nous sortons par une des portes de la médina appelé » Bab Mahrouk ». Nous sommes fatigués, et décidons de prendre un taxi. Les taxis doivent avoir un compteur..nous l’avons bien appris pour éviter toute anarque. Le coût d’une course de taxi ne nous aura même pas couté 1 euros ! C’est dans des situations pareilles que l’on comprend la force de notre monnaie.

Revenus en gare de Fès, nous prenons les billets pour le retour cependant il nous reste du temps pour se reposer nous en profiterons pour se relaxer à jouer les marocains en servant le thé à la menthe.
P1000965P1000968
L’heure arrive tout de même rapidement. Nous nous apprêtons à partir de Fes, une petite sieste et nous voilà à Rabat pour manger un petit repas et s’endormir sans difficulté.

A la recherche du centre commercial.. aux Ruines de Chellah

JOUR 3 :

Nous nous réveillons vers 12h pour la France. Hé oui ! La journée et la soirée d’hier nous ont achevé.

Nous prenons notre temps, et démarrons notre petit déjeuner avec le pain récupéré au snack Anwal. Samira se réveille mais ne boit qu’un café. Pain avec confiture, et du beurre. Miam !

Enfin un vrai petit déjeuner, Samira nous apprend qu’ un BIM ( nom d’un supermarché local ) et un Carrefour ne sont pas loin.. On décide alors d’aller à Carrefour, pour faire un petit plein.

J’ai compris qu’il fallait traverser le pont de Rabat vers Salé.

P1000837P1000839

Nous partons donc le long du port, et longeons le tram… Nous nous perdons , on nous indique un chemin éloigné. Nous continuons tout droit le long des murailles de la médina de Salé… un endroit que l’on a trouvé peu sur Mais où est donc ce Carrefour?

P1000841

Finalement, nous arrivons à la gare de Salé avec un ACIMA ( centre commercial avec le logo Auchan)..super pas vraiment l’endroit où on souhaitait aller. Nous achetons quelques produits tout de même, C’est très européanisé, ça ressemble fortement à nos magasins.
Pour la petite anecdote, le chien figurant sur les boites des céréales Chocapic est remplacé par un kola, c’est marrant !

Nous achetons quelques petites chose mais sans avoir trouvé ce fameux Carrefour. Nous apprenons le soir par Samira que nous nous sommes trompés et que Carrefour n’est en fait pas du tout loin de la boulangerie d’Agadir. Une boulangerie qui fabrique de très bons pains. Nous rentrons et nous préparons des sandwichs.. avant de partir finir visiter Rabat.

P1000849

Les ruines de Chellah sont le premier lieu, nous passons par la rue de Tunis, puis descendons vers le Quartier des Ambassades. Nous rencontrons de très jolis bâtiments, des gardes devant pour garder ces ambassades.

Nous déambulons dans les rues et finissons par apercevoir de loin des murailles que nous pensons être les ruines de Chellah. Nous nous approchons, nous marchons, et nous voyons les murailles, mais aussi une cigogne perchée. 10 dh pour la visite.. .

P1000861P1000914

P1000894P1000899

Nous rentrons, des chats partout, des ruines, une ancienne ville…des cigognes partout…des jardins partout..

P1000895P1000889

 

P1000878P1000879

 

P1000881P1000898

Extrêmement beau, un grand souvenir merveilleux. Nous sortons, et passons devant le palais royal mais des gardes surveillent l’entrée et nous expliquent que cela est fermé aujourd’hui. Donc, nous retournons vers la rue de Tunis, pour se reposer.

Samira nous prépare le repas, des tajines, (pomme de terre, olives, viande).. Excellent et un bon vin rouge du domaine de Sahari. Après ce délicieux repas, on part dormir. Demain, nous attend Marrakech.. à 7h45.. on a pris nos tickets hier à la gare de Salé pour le coût de 240 dh.

Découverte de Casablanca la Blanche

JOUR 2 :  27 Avril 2013

Nous nous réveillons sur le coup de 9h30 en France mais 7h30 au Maroc.

C’est donc notre premier petit déjeuner avec du jus d’orange , des gâteaux Lu et du lait au chocolat.

Finalement, nous nous décidons de partir vers Casablanca. Samira dort toujours, la présence du Jack Daniel’s le conforte. Nous prenons le tramway pour la gare de Rabat ville. Nous changeons aussi 100 euros en dh à la gare.

Départ vers 11h30 pour la gare de la Casa Port. Le trajet se déroule agréablement , nous assistons à un contrôle systématique des titres de transports dans le tramway mais aussi dans le train que nous prenons.

Les paysages durant le voyage se décomposent en un pays non désertique comme nous le croyons mais plutôt verdoyants. ( quelques bidonvilles, une balançoire sur un pylône électrique, une cigogne avec un nid).

Nous arrivons à Casablanca, une ville très urbanisée. Les voitures passent très vite, la pauvreté est flagrante. Ici, les taxis sont rouges contrairement à Rabat où ils sont bleus.

P1000743P1000773

Nous choisissons d’aller manger pour midi au Snack Anwal, situé au cœur de la ville nouvelle, quartier historique. C’est un endroit populaire où on nous sert des assiettes de tomates, de pain, et de la viande ainsi que des frites. Le petit snack de la classe moyenne pensons nous.
P1000746
Pour Emilie et moi ce sera des brochettes, et aussi 2 cocas , tout ceci pour le coût de 70 dh, pas cher. Nous laissons un pourboire et prenons des photos avec le serveur enjoué.

P1000751

Nous continuons par le marché central , poissons à l’étalage…. , des mouches et même des abeilles qui veulent récupérer le miel où celui est présent. Des rues piétonnes, marchandes se profilent, ainsi qu’un tramway.

P1000755

Nous atteignons la place des Nations Unies, avec son dôme au centre. puis nous décidons de descendre vers le Sud de Casablanca pour atteindre l’église du Sacré Coeur, le palais de Justice, la Place Mohammed V.

P1000772P1000758

P1000762P1000760

Très joli, bien entretenu. Nous déambulons car nous souhaitons atteindre la mosquée Hassan II, la plus grande mosquée du monde parait il.

P1000774

Nous finissons par l’atteindre, nous vivons comme les citoyens. Nous ne ferons que marcher, aucun parcours prédéfini.
Emilie est frigorifiée, le vent est fort c’est vrai devant cette place où l’édifice immense se tient. Les grandes portes sont si grandes. Dommage, les visites sont terminées.

P1000793P1000794

 

P1000796P1000798

Un panneau en arabe montre une descente, nous décidons de s’y introduire mais on est rapidement sifflé par un gardien. Les femmes ne peuvent pas rentrer dans les toilettes pour hommes.Sourires amusés, nous n’avions pas compris.

P1000799

Nous repartons et suivons le chemin de nos envies. Nous passons devant ce qui s’avère être des bidonvilles et un salon étudiant. On arrive sur un grand marché, l’ancienne médina. Très angoissant, très stressant.

Nous nous retrouvons dans des rues sans fin, vente de poussins, vêtements, fruits, babioles. C’est époustouflant. C’est très pauvre, beaucoup de mendiants. Nous cherchons à finir ! mais ça ne finit jamais. Nous n’avons désormais qu’un objectif ne pas nous arrêter. Je tiens fermement la main d’Emilie et avance. Enfin, des voitures… la circulation nous revoilà vers la station Casa Port.

Nous prenons nos billets puis en route. Il est 17h, nous voilà installé 1h de trajet plus tard. Nous revenons à Rabat Ville, on rentre doucement épuisés. Samira a répondu à notre message que nous lui avions laissé. Elle sera là ce soir pour discuter. Sympa, la voici la marocaine de 33 ans, très gentille !

Elle nous propose de manger avec 1 de ses amis, Medhi à un restaurant appelé le petit Beur à 21h. Accepté. Nous voici prêt après un petit apéritif composé de Jack Daniels, eau de vie du Liban.. etc..

Nous discutons.. tout se passe bien. Nous voici en route, Rabat est calme, nous apprenons que Casablanca est dangereux , et qu’elle peut vite devenir rapidement un coupe gorge. Samira vient des quartiers populaires.

Arrivée au Petit Beur, nous nous installons et prenons une eau plate et un vin marocain. Très bon, fin. Nous mangeons bien : pour moi, une ombrine à la chemoula et Emilie, une tajine berbere.

 

P1000817P1000820

P1000822P1000824

Nous décidons de sortir ensuite, pour aller à une boite de nuit : le Yakout, un restaurant, boite de nuit. 100 dh l’entrée pour les hommes et une boisson, alors que pour les filles c’est gratuit.

P1000826

Heureusement que Ludwig avait laissé un pantalon et des chaussures car je n’avais pas les habits nécessaires pour y aller. Nous dansons, nous buvons. Nous demandons un coca, nous avons un whysky coca.Aie aie ! Nous voulions un soft, Finalement ça ferme vers 2h.. On part…

Samira et Medhi vont ailleurs. Nous nous rentrons dodo. En quelques secondes, tout le monde dort.

Notre arrivée sur la capitale du Maroc, Rabat.. Seuls livrés à nous même !

JOUR 1 : 26 Avril 2013 / Arrivée sur Rabat ..la capitale

Nous nous réveillons pour préparer la fin de nos affaires pour partir au Maroc. Nous devons prendre le bus, puis le metro tout ceci pour un decollage vers 12h.

Une fois arrivés, nous recherchons l’enregistrement pour la compagnie Jet Air FLY à destination de Rabat. Nous faisons la queue pour l’enregistrement des valises, quand soudain la chef des hotesses nous fait passer devant en VIP pour nous placer ensemble. Le voyage demarre très bien !

Pour le passage des douanes, vérification classique des passeports. Mais on nous propose de passer par le dispositif PARAFE qui consiste à utiliser la biométrie des passeports. (verification avec l’index dans un sas clos). C’est impressionnant.

Emilie et moi décidons de passer notre temps à visiter les boutiques duty free. En effet, l’embarquement est prévu à 11h20. Finalement, nous décollons à 12h25 pour Rabat. L’arrivée se fera vers 13h. Le vol se passe bien.
Arrivés à l’aéroport, Emilie et moi décidons de changer nos euros à savoir 50 euros en dirham représente 542 dh pour disposer de liquidités sur place.

Confiants, nous sortons et nous dirigeons vers un groupe de taxis, nous apprenons que les taxis blancs de l’aéroport n’ont pas de compteur. Nous cherchons à rejoindre le centre de Rabat leur expliquons nous. Un homme nous propose un taxi pour 250 dh pour nous 2, je trouve cela cher et tente de négocier.

Nous consultons le panneau d’affichage dans l’aéroport, et apercevons 150 dh pour aller à notre destination. Nous tentons de comprendre et demandons à un officier de police présent dans l’aéroport qui nous prend en charge et vient avec nous. Tout se passe très vite. Arnaque ou pas , cela se passe ainsi.

De nombreuses embrouilles, et mots agressifs surviennent en arabe, finalement un taxi agacé nous prend pour 150 dh.

P1000618

Le chemin se fait sans surprises, très bien arrivé mais encore un problème. Nous disposons seulement de 200 dh et la course est à 150dh , nous n’avons donc pas de monnaie. Agacé de nouveau devant notre mutisme, le chauffeur interpelle un passant qui lui fera la monnaie. Nous voilà arrivés chez Ludwig, très stressés, fatigués rue de Tunis au Quartier Hassan à Rabat.

Nous interpellons un gardien de rue des véhicules qui doit nous remettre les clés de l’appartement de mon cousin. Nous entrons, c’est très grand et vide.

P1000621 P1000649

Nous décidons de partir visiter les alentours. Nous voyons la tour Hassan II puis le Mausolée de Mohamed V.

P1000623P1000639P1000640

Celle ci est très imposante, nous descendons ensuite le long de la plage, ce n’est pas une plage en fait mais un port. Les voitures circulent, les piétons passent à l’arrache sans passage piéton , nous prenons le pas et traversons.Nous atteignons le port, plein de bateaux de pêche dans une eau qui paraît salée.

P1000651P1000665

Nous continuons et atteignons la kasbah des Oudaïas, une citadelle qui abrite un jardin, appelé le jardin andalou.
Nous rentrons et Emilie est pris d’assaut par Madonna, une femme qui lui met du henné sur les mains.

P1000672

Trop tard, le piège a marché, elle veut de l’argent. Pour la famille qu’elle nous dit et sans cesse elle réclame son argent. D’un coup, un homme arrive et nous intime de payer car elle a reçu du henné sur les mains.

Je ne cherche pas d’histoires mais lui fait comprendre que cela n’était pas demandé et qu’on reviendra pour un au pied mais plus tard. In sha llah. On s’eclipse sans rien donner, ce mensonge a été efficace.
Nous montons vers les kasbah ( maisons colorées de blanc et bleu). Nous suivons un groupe de touristes, et atteint la promenade du sémaphore; c’est un bel endroit .

Nous voyons du haut de la citadelle, et surtout plus loin une plage. Nous descendons, et longeons une plage qui est bordé par un cimetière « El Alou ». Emilie trouve cet endroit très joli. Drôle de contraste, drôle de sentiment, un endroit où des morts reposent, et une plage vivante à côté.

P1000683P1000682P1000684

Nous continuons et rentrons dans une allée artisanale qui s’avère être un énorme marché. « Tortues, babouches, robes, djelabas, bouchers, appareils en tout genre, poufs à remplir ». Nous n’achetons rien on se renseigne, on observe. Emilie est ennuyé par les regards des hommes.

P1000688P1000687P1000690Nous finissons par sortir, et décidons de remonter vers la Tour Hassan, vers la station de tram. On longe de nombreux arrêts de taxis bleux. Des taxis à compteur. Cette fois ci ce sont les bons comparés aux taxis sans compteur de l’aéroport.

Nous arrivons enfin vers la Tour Hassan II, que nous apercevions depuis longtemps, épuisé mais content. Nous retournons à notre appartement pour prendre une douche et nous reposer. Nous loupons Samira, la colocataire de mon cousin, car nous détectons de l’eau dans la salle de bains. Hé oui, quand nous sommes partis aucune trace d’eau. Dommage, on cherche un restaurant pas très cher, et notre choix se porte sur « Le restaurant Tajine and tajina »

Nous prenons la direction du tramway, place du 16 novembre pour aller vers le centre ville « Rabat Centre ville Gare ». Nous achetons des tickets environ 60 centimes l’aller retour = 24 dh.
Nous partons et on finit par rejoindre le restaurant très bien accueilli. Nous sommes installés et nous voilà servis des pains, soupes de fèves, délicieuses avec des olives servis à côté.

Emilie prend un couscous aux légumes à 52 dh, moi une assiette pour découvrir les spécialités ( viande, aubergine, poulet, poivrons rouges..) environ 115 dh.

P1000704 P1000707    P1000708

Ok , nous décidons de passer aux desserts même si nous n’avons pas terminé notre plat trop copieux. Nous choisissons une crèpe au miel et puis le passage obligé : le thé à la menthe.

Chacun a eu son verre, superbe, servi traditionnellement.

Une très bonne soirée vient de passer, nous voilà rentré. Un dodo nous attend, la 1ere journée sur les chapeaux de roues.